Main, personne cliquant sur un écran

LES OPTIONS DE TRAITEMENTS

ALTERNATIVES MEDICAMENTEUSES

Chaque cas est particulier et la décision du traitement dépend de l’avis médical.

 

 

 

 

 

 

 

Le choix du traitement dépend du type de douleur, de l’intensité de celle-ci et du soulagement obtenu.

Initialement, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a défini les 3 paliers de la douleur selon son intensité et différents médicaments peuvent être prescrits selon le palier considéré.

Palier 1

Douleurs faibles à modérées (exemples : paracétamol, ibuprofène…)

Icone douleur légère

Palier 2

Douleurs modérées à sévères (exemples : codeine, tramadol…)         

Icone douleur moyenne

Palier 3

    Douleurs très intenses (exemples : morphine et dérivés…)      

Icone douleur forte

L'efficacité de ces traitements dépend surtout du type de douleur. Il existe aussi des antalgiques « adjuvants » (exemple: antidépresseurs, antiépileptiques…) qui peuvent compléter ces traitements.

ALTERNATIVES NON MEDICAMENTEUSES

Chaque cas est particulier et la décision du traitement dépend de l’avis médical.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KINÉSITHÉRAPIE - ACTIVITÉ PHYSIQUE 

La kinésithérapie et l'activité physique peuvent faciliter le soulagement de la douleur. Votre médecin peut, par exemple, vous prescrire de la kinésithérapie passive, faisant appel aux massages et à l’utilisation de sources de chaleur ou de froid, et de la kinésithérapie active, comme la gymnastique et les exercices physiques. 

PSYCHOTHÉRAPIE 

Les douleurs chroniques peuvent entraîner des tensions physiques et psychiques qui ont une influence sur vous-même et votre entourage. Il existe des traitements spécifiques, assurés par un(e) psychologue ou un(e) psychiatre, avec lesquels vous pourrez apprendre à mieux gérer la douleur.   

HYPNOSE 

Dans le contexte de la douleur chronique, l'hypnose permet d'aider à contrôler l'intensité de la douleur, à gérer la douleur et les émotions qui l'accompagnent.    

ACUPUNCTURE 

L’acupuncture est utilisée pour traiter plusieurs états douloureux, comme la migraine, les douleurs dorsales, tendino-musculaires, ligamentaires, etc...

STIMULATION NERVEUSE ÉLECTRIQUE TRANSCUTANÉE (TENS)

Cette technique consiste à placer temporairement des électrodes sur la peau, à différents endroits du corps : dans la région douloureuse, ou selon les cas, le long du trajet d’un nerf spécifique à l’origine de la douleur. Les électrodes envoient des pulsations électriques de faible intensité empêchant la transmission du signal de la douleur au cerveau. Pendant le traitement, le/la patient(e) ressent un léger picotement à l’endroit de la douleur. Ce traitement peut avoir lieu au domicile des patients.    

BLOCAGE DE LA DOULEUR AU MOYEN D’INJECTIONS LOCALES 

Dans certains cas, après identification de l’origine de la douleur, une anesthésie locale ou loco-régionale peut être réalisée directement au contact de la zone douloureuse ou sur une structure nerveuse responsable de la douleur. Elle permettra une diminution ou une suppression rapide de la douleur (analgésie), dont la durée dépendra du produit injecté. 

AUTRES OPTIONS DE TRAITEMENTS

En cas d’inefficacité (partielle ou totale) ou d’effets secondaires, il existe d’autres techniques thérapeutiques interventionnelles en fonction de la pathologie, comme par exemple la stimulation médullaire ou la thermocoagulation. Ces traitements peuvent être associés à une évaluation psychologique permettant de favoriser la préparation à cette intervention. Dans certains cas, un soutien psychologique peut être nécessaire. 

NEUROSTIMULATION

La neurostimulation sous-cutanée et la stimulation médullaire sont évoquées lorsque les traitements médicaux et la chirurgie ne peuvent venir à bout de la douleur chronique.    

La neurostimulation sous-cutanée consiste à placer des électrodes près de la zone douloureuse, dans le tissu adipeux sous-cutané, et non au contact du principal nerf innervant la région douloureuse, afin de réduire ou supprimer la douleur.  

La stimulation médullaire à visée antalgique consiste à placer des électrodes au niveau de la moelle épinière. Elle est utilisée dans les douleurs chroniques, notamment dans des situations où la prise en charge médicamenteuse ou les techniques non interventionnelles ont échoué. Le courant émis substitue à la douleur des sensations de fourmillements.

THERMOCOAGULATION

La thermocoagulation est une technique utilisée pour traiter les douleurs chroniques; pratiquée sous anesthésie locale le plus souvent, durant une procédure ambulatoire. Elle peut soulager la douleur issue des articulations. Elle vise à désactiver le nerf responsable en appliquant un courant électrique pour le cautériser (par la chaleur ou le froid). 

AUTRES THÉRAPIES INTERVENTIONNELLES

Elles peuvent être proposées dans le cas de douleurs cancéreuses rebelles. Cette technique nécessite la mise en place d’un cathéter péridural ou intrathécal (au contact de la moelle épinière) qui sera relié à une chambre implantable ou une pompe implantable programmable, et permettra d’administrer des traitements médicamenteux contre la douleur.